Pourquoi là-bas? Pour quel peuple?

Après plusieurs années passées en région parisienne,
Martine rejoint Malaga, une fraternité au sud de l’Espagne.

Pourquoi là-bas ? Qui a décidé ? Pour quel peuple ?…
Martine nous raconte ses premiers pas en Andalousie


Un souhait, un élan

Après de belles et nombreuses années à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, dans un quartier multiculturel, je vis maintenant à Málaga. C’est en Andalousie, dans le sud de l’Espagne.

 

 

 


Une continuité

Depuis longtemps je souhaitais un partage d’amitié avec des personnes concernées par la prison: détenus, ex-détenus, leurs familles, jeunes délinquants.

J’avais pu le vivre à La Courneuve, dans notre quartier, et comme visiteuse de prison.
Et je savais qu’à Málaga nous avions une fraternité plus particulièrement consacrée à ce milieu.

 


Un appel insistant

Jusqu’à cette année 2014 où l’appel de Dieu a résonné fort, d’une manière insistante…
J’en ai parlé à mes sœurs de communauté et à celles qui sont chargées de nous écouter, discerner avec nous et nous envoyer… et j’ai été tellement heureuse quand toutes ont dit “oui” pour m’envoyer à Málaga!

 


 

Autres manières d’être en relation

Tout est à découvrir, en particulier la manière de se relationner, surtout
avec les gitans, ici très nombreux.
On s’exprime beaucoup, on a des gestes très simples mais impensables en France, on n’a pas le même sens des limites horaires… tout est très intense… Le cœur a toute sa place!

 

 


Derrière les visages souriants

Il y a toutes sortes de fêtes: le climat est enchanteur et les gens chantent et dansent!
Avec eux, j’apprends à déposer mon stress parisien… et peu à peu je découvre derrière
bien des visages souriants et tranquilles, une autre forme de stress, celle de la grande
pauvreté, de la faim, de la solitude, de l’inquiétude pour l’avenir.


Tenir bon

Le chômage est ici massif, dans notre quartier la drogue, l’alcool ou la maladie font rage.

Et là… le miracle :
Tant d’associations qui aident, beaucoup sont d’Église mais pas toutes…
Tant de personnes qui, envers et contre tout, tiennent bon…
Tant de sursauts de vie, de générosité ou de foi chez les plus pauvres…

 


 

Liens de quartier hors du quartier

 

C’est à partir de ce contexte de quartier que notre fraternité vit son lien avec la prison qui concerne ici presque toutes les familles.
Cela, je le raconterai une autre fois… A bientôt!