Un rendez-vous sur la montagne

Dans le Livre de la Bible la montagne est le lieu de la rencontre.
Dieu y donne rendez-vous à ses prophètes, à son Peuple,
Jésus lui-même s’y retire pour prier son Père.


 Une fiction ?

Un jour le fils d’Amots, Isaïe, fit un rêve :

« Il y avait une montagne, si haute qu’elle dépassait les collines alentour.
Des gens de tous les pays du monde se dirigeaient vers cette montagne.« 

 

 


Que cherchaient- ils?

Tous ceux-là qui marchaient avaient appris que, sur cette montagne,
se trouvait le moyen de recycler les armes de guerre, quelles qu’elles soient,
en outils de travail et de service pour tous.


Venez, en route…

Alors, ces gens s’étaient motivés les uns les autres pour en savoir plus:

« Quel est donc Le Seigneur qui réside sur cette montagne et y enseigne un chemin de justice et de paix, de service mutuel, de respect, d’amour fraternel?
Nous voulons écouter sa parole et suivre le chemin qu’il enseigne. »

Bien décidés ils s’étaient dit :

« Venez, en route !
C’est sur cette montagne que nous apprendrons
comment suivre le chemin de Vie »


Prévenir, inviter

Isaïe, le fils d’Amosts, n’a pas vu la réalisation de son rêve tel qu’il se révèle aujourd’hui,
ce serait pour plus tard et il le savait. S’il en a parlé c’est pour nous prévenir, nous préparer
à reconnaitre le moment de son accomplissement.

 


 

A nous de jouer

Quelle joie quand on m’a dit :

      « Allons au lieu où réside Celui qui nous enseigne ce
     chemin de Vie, allons à la montagne du Seigneur. »

C’est le moment de sortir de notre sommeil!
Mettons-nous en route, prenons part à la réalisation
de ce que le Seigneur désire pour la création tout entière.

Cette aspiration au bonheur, inscrite au fond de nous,
n’attend que notre petit pas de mise en route pour éclore.


Dieu m’a prise par la main…

Ses projets semblaient être mis à mal à cause de grosses épreuves de santé,
pourtant c’est à cause de l’aggravation de cette maladie que Magdeleine Hutin
– future Petite Sœur Magdeleine de Jésus – va devoir partir au Sahara.

     « Partez vite, n’attendez plus. Partez sans vous demander ce que vous allez faire.
Dieu vous prendra par la main et vous le laisserez faire, lui obéissant aveuglément
sans l’ombre de résistance…
C’est parce que vous n’êtes plus capable de rien que Dieu fera tout. »

Toute la fondation de la Fraternité repose sur cette parole prophétique du prêtre qui
accompagnait Magdeleine sur son chemin spirituel.

 

Laisser un commentaire