Un témoignage vivant

Magdeleine de Jésus

Un témoignage vivant pour aujourd’hui

 

 

 

Tu n’as qu’un modèle, Jésus. »

« Comme Lui, pendant sa vie humaine, fais-toi toute à tous :
Arabe au milieu des arabes, nomade au milieu des nomades,
ouvrière au milieu des ouvriers mais avant tout
sois humaine au milieu des humains.

Avant d’être religieuse, sois humaine et chrétienne,
dans tout la force et la beauté du terme. »

 

 

Voilà ce qu’écrivait petite sœur Magdeleine en 1945,
dans son « Testament Spirituel » destiné à ses premières compagnes.
Ce testament, diffusé à son insu,
provoqua une avalanche de réactions enthousiastes ou indignées.

Son invitation à une vie contemplative,
profondément insérée dans le quotidien et spécialement à la périphérie,
demeure d’actualité.

Cet écrit si percutant est présenté au cœur de ce livre.
Il est entouré de diverses contributions qui le situent et témoignent de sa réception.

 

Date de parution : 15 février 2018
Edition : Parole et Silence

« Redoublez d’amour pour Jésus »

« En cette Semaine Sainte, redoublez d’amour pour Jésus.
Laissez sa grâce agir en vous… « 

 Ce sont ces paroles, écrites le 7 avril 1941, au cours de la Semaine Sainte,
que Petite Sœur Magdeleine adressait aux premières petites sœurs de la Fraternité naissante.

Suivons-la sur les chemins de Fondation,
au fil des lettres qu’elle envoyait aux fraternités;
paroles qui disent la traversée de ce chemin pascal fait d’épreuves,
de courage, d’abandon et aussi du bonheur d’être entre les mains de Dieu,
de recevoir sa Résurrection dans nos vies.


 Fin de Carême au désert

C’était à la fraternité d’El Abiodh en Algérie,
lieu de formation spirituelle, grâce à la présence du Père Voillaume, fondateur de la Fraternité des Petits Frères de Jésus.

 

« J’aimerais pouvoir vous faire partager tout ce que furent ces trois premiers jours de la Semaine Sainte, dans le silence du désert et dans le recueillement de la paix de la chapelle des Petits Frères. »

Je suis si unie à vous toutes.
Toute la journée, les Petites Sœurs se relaient devant le Saint Sacrement. « 

Petite sœur Magdeleine
25 mars 1948

 

C’est si beau la vie chrétienne

« Après la si belle fête du Jeudi Saint,
viendra le grand deuil du lendemain
et puis l’allégresse de Pâque.

C’est si beau la vie chrétienne et on y est tellement baigné
qu’on ne réalise pas la merveille dans laquelle on vit! »

 Petite sœur Magdeleine 7 avril 1941


« Alléluia ! Qu’Il soit tout pour vous »

« Alléluia !
C’est la grande joie de Pâques après la semaine de la Passion.
Que Jésus vous donne toute sa Joie, sa Joie éclatante!

Qu’il soit tout pour vous et,
s’Il grandit dans vos âmes,
quelle simplification et quelle unité en résulteront!

N’ayez pas peur. Jésus transformera tout en amour.
Alors, ouvrez votre âme toute grande à cet amour! »

Petite sœur Magdeleine le 20 avril 1946


« On va faire du neuf »

« Alléluia! Le christ est ressuscité! Nous aussi ! Alors, on va faire du neuf.

Et pourtant, le jour de Pâques, j’ai été prise d’une angoisse sans nom, comme chaque fois que je commence une fondation nouvelle, car le Bon Dieu me les fait toujours payer très cher.

Alléluia! Qu’importe! Il est ressuscité!« 

Petite sœur Magdeleine le 21 avril 1946


« Il nous a ressuscités avec Lui »

« Alléluia! Alléluia! Il est ressuscité le Christ, notre espérance! »

Et il nous a ressuscités avec Lui!
Fini, le vieux levain. Nous sommes une pâte nouvelle, pétrie avec le Christ.

 J’espère que vous l’avez toutes sentie, cette grande joie de Pâques, et que vous vous êtes laissées baigner dans cette joie qui devait emporter toutes vos petites préoccupations personnelles… »

 Petite sœur Magdeleine le 14 avril 1941



De l’obscurité à la lumière dans nos vies

« J’avais vingt ans et j’étais la nature la plus timide, la plus refermée qui existe au monde,
c’était ma vraie nature…

En une minute, devant le lit de mort de ma sœur, comme par un éclair, une seconde nature s’est juxtaposée à la première sans la remplacer, et je suis sortie de cette chambre mortuaire autre que j’y étais entrée.
C’est alors qu’a commencé cette vie dont je vous parle…
« 

Petite soeur Magdeleine le 25 février 1949