Quarantaine ?

 

 

Un changement de fraternité en plein confinement,
Une quarantaine inévitable à l’arrivée,
Épreuve ou opportunité d’une solitude imposée?

 

Cœur lourd

Maddalena quitte sa fraternité des Saintes Maries de la Mer
et rejoint celle de Toulouse.
Changer de fraternité est une étape dans nos vies,
et cette fois d’autant plus,
que la présence des petites sœurs s’achève là-bas.
Le cœur est très lourd !

 

 

 

 

 « L’obligation de quarantaine en arrivant à
Toulouse m’a permis un sas bénéfique pour
relire le chemin, me reposer, et envisager la suite. »
Petite sœur Maddalena

 

« Je vais l’attirer à moi,
je vais la conduire au désert,
et je vais retrouver sa confiance. »
Dit Dieu dans le livre du Prophète Osée, 2, 16

 

 

 

Solitude avec Dieu?

« Jésus part dans la montagne pour prier. »
« A l’aube, Jésus sort de la maison pour aller prier. »
Évangile de Matthieu 14, 23 ; de Marc 1, 35

 

De même que Jésus se retire seul à l’écart pour prier son Père,
nous cherchons dans la prière silencieuse un moyen d’union à
Jésus qui conduit au Père.

 

« La solitude avec Jésus est une recherche inlassable de la face de Dieu
Un temps de pure gratuité en Sa Présence » (*)

 

 

Recueillement…

Imprégner le quotidien

Le chemin des petites sœurs n’est pas celui de l’érémitisme.
La solitude avec Dieu est une recherche de sa face -comme
dit le psaume 27, 8 : « Cherchez ma face »- c’est à dire vivre en
présence de Dieu dans tout ce qui habite notre quotidien.

 

Du cœur à cœur…

« Ce cœur à cœur avec Dieu, est une nécessité vitale pour faire l’unité
de ma vie, regarder les événements avec ses yeux à Lui…  » 
(*)

 

 

 

 

… à la rencontre des autres.

« Cet « absolu de Dieu dans ma vie » je le désire pour
qu’il imprègne mes attitudes, mes engagements,
mes manières d’être en amitié avec Jésus, avec les
autres,
avec toute personne. »  (*)

 

 

 

« Il ne me semble pas possible d’accepter de risquer toute sa vie sur le Seigneur,
si au départ on n’a pas entrevu, pressenti quelque chose qui ferait que toute
notre vie on garderait la nostalgie de cette rencontre et le désir de continuer à
Le chercher. » (*)

 

(*) : Partages de diverses petites sœurs

 

 

 

 

 

 

 

 

3 réflexions au sujet de “Quarantaine ?

  1. Sœur Maddalena nous manque beaucoup aux Saintes Mariés de la mer, la croiser était toujours un bonheur et embellissait nos journée
    Prenez bien soin de vous nous ne vous oublions pas

  2. merci Mado pour ton témoignage! Cela fait du bien de voir ton visage même derrrière un masque!!!!!
    Ecoutons l’Evangile de dimanche : »Vous trouverez le repos »
    vérofr

Les commentaires sont fermés.