« A table »

« A table »

Tel était le thème de cette année pour nos rencontres
« Marche et Parole » dans le Vercors. (Voir : Annonces)

Thérèse, participante de cette semaine,
nous fait goûter quelques mets de ce repas.

 

 

La création comme salle du festin:

« Cette semaine « Marche et Parole » dans le Vercors me laisse de beaux souvenirs.

Nous étions dans un cadre saisissant, embarqués ensemble
comme dans une grande barque suspendue entre le
Mont Aiguille et la Grande Moucherolle.

 

 

 

 

Une Parole méditée, partagée

Méditer la Parole en marchant, dans le silence,
puis dans l’écoute et le partage.
La lire avant d’aller dormir.
La relire le matin.
La prier au retour de la marche…
… et enfin la laisser nous habiter intérieurement avec l’Eucharistie.

 

 

 

 

Une Parole transmise

Une semaine pour découvrir le charisme de la Fraternité grâce aux
textes de petite sœur Magdeleine mêlés aux méditations de frère Charles.

« Le Festin de Babette » concluait ce thème biblique « A table »

 

 

 

Un signe révélé

Un des signes dévoilé à tous, est arrivé au deuxième jour de la retraite:
– il m’a été de recevoir Jésus Enfant comme on reçoit la Parole,
Dans l’émerveillement!

 

 

 

 

 

Je joins l’action de grâce à cet émerveillement:

Parce que nous avons vécu de très beaux partages,
dans un esprit de fraternité.
Parce que la simplicité et le sourire de chacun est
un baume qui me rappelle que Dieu est Lumière et Joie!

 

 

 

 

 

Quarantaine ?

 

 

Un changement de fraternité en plein confinement,
Une quarantaine inévitable à l’arrivée,
Épreuve ou opportunité d’une solitude imposée?

 

Cœur lourd

Maddalena quitte sa fraternité des Saintes Maries de la Mer
et rejoint celle de Toulouse.
Changer de fraternité est une étape dans nos vies,
et cette fois d’autant plus,
que la présence des petites sœurs s’achève là-bas.
Le cœur est très lourd !

 

 

 

 

 « L’obligation de quarantaine en arrivant à
Toulouse m’a permis un sas bénéfique pour
relire le chemin, me reposer, et envisager la suite. »
Petite sœur Maddalena

 

« Je vais l’attirer à moi,
je vais la conduire au désert,
et je vais retrouver sa confiance. »
Dit Dieu dans le livre du Prophète Osée, 2, 16

 

 

 

Solitude avec Dieu?

« Jésus part dans la montagne pour prier. »
« A l’aube, Jésus sort de la maison pour aller prier. »
Évangile de Matthieu 14, 23 ; de Marc 1, 35

 

De même que Jésus se retire seul à l’écart pour prier son Père,
nous cherchons dans la prière silencieuse un moyen d’union à
Jésus qui conduit au Père.

 

« La solitude avec Jésus est une recherche inlassable de la face de Dieu
Un temps de pure gratuité en Sa Présence » (*)

 

 

Recueillement…

Imprégner le quotidien

Le chemin des petites sœurs n’est pas celui de l’érémitisme.
La solitude avec Dieu est une recherche de sa face -comme
dit le psaume 27, 8 : « Cherchez ma face »- c’est à dire vivre en
présence de Dieu dans tout ce qui habite notre quotidien.

 

Du cœur à cœur…

« Ce cœur à cœur avec Dieu, est une nécessité vitale pour faire l’unité
de ma vie, regarder les événements avec ses yeux à Lui…  » 
(*)

 

 

 

 

… à la rencontre des autres.

« Cet « absolu de Dieu dans ma vie » je le désire pour
qu’il imprègne mes attitudes, mes engagements,
mes manières d’être en amitié avec Jésus, avec les
autres,
avec toute personne. »  (*)

 

 

 

« Il ne me semble pas possible d’accepter de risquer toute sa vie sur le Seigneur,
si au départ on n’a pas entrevu, pressenti quelque chose qui ferait que toute
notre vie on garderait la nostalgie de cette rencontre et le désir de continuer à
Le chercher. » (*)

 

(*) : Partages de diverses petites sœurs

 

 

 

 

 

 

 

 

Oser voir

 

 

Oserais-je voir les intentions qui m’habitent dans la rencontre des autres?
Oserais-je partager mes convictions en accueillant celles des autres?
Oserais-je me laisser transformer dans un bout de chemin avec l’autre?

 

 

 

Petit bout de chemin avec Nada
qui a vécu cinquante ans en Serbie.

 

 

 

 

Enracinement

« A mon arrivée à la Fraternité, lorsque j’ai vu que des petites sœurs vivaient dans les pays de l’Est, j’ai demandé à y partir.

Dans mon entourage de jeune fille, je côtoyais des personnes athées et communistes, pour moi ce choix de rejoindre les pays à régime marxiste avait du sens et de l’importance. C’est la Yougoslavie qui m’a été proposée.

 

 

 

 

 

Partager ses convictions :

Avant la Fraternité je travaillais en usine.
J’étais engagée dans le mouvement de la JOC
et syndiquée.

Dans cette entreprise nous n’étions que deux employés sur trois cent
à être syndiqués, ça me posait question :
Pourquoi si peu de gens se sentaient concernés par leurs conditions de travail?
Pourquoi mes collègues ne semblaient pas être acteurs de leur destin?

J’ai réussi à entrainer une de mes amies à se syndiquer, nous devenions trois !

 

 

 

Lumière intérieure

Alors que nous nous rendions à sa première réunion cette collègue me dit:
 » tu dois être contente car tu as réussi à m’entraîner? »

Cette parole a été une rude prise de conscience, mon amitié ne pouvait pas « servir » à convertir l’autre à mes idées.

C’est dans cet état d’esprit que je suis partie pour la Yougoslavie. »

 

 

« L’amitié, lorsqu’elle est droite et pure,
il te faut la faire grandir dans l’amour du Christ. 
En Son Nom, cette amitié doit être pour tous les humains,
allant à eux simplement parce qu’on les aime
et qu’on voudrait le leur témoigner gratuitement. »
Petite sœur Magdeleine

Confiantes et joyeuses

A l’aube de la Résurrection…

« Je viens vous demander de rester courageuses,
confiantes et joyeuses, de la joie du Seigneur,
qui peut très bien s’allier à la douleur que vous
devez partager avec le monde entier… »

 

Alléluia! Christ, vainqueur des ténèbres, est ressuscité!

« Le Christ est ressuscité!
Je voudrais vous transmettre la joie de Pâques, cette joie
fondée sur la pure foi dans l’Amour du Seigneur.

Mais n’ayez pas de peine si vous n’êtes pas encore arrivées
à cette joie si pure. Désirez-là en acceptant
l’obscurité de
la nuit, si la joie pascale n’a pas pu
faire complètement
disparaitre leurs ombres…

Moi aussi en cette aube de Pâques, j’ai le cœur
tout déchiré entre la souffrance et la joie
.

La vraie joie de Pâques, sans ombre, c’est au ciel que nous
l’aurons parce
qu’il n’y aura plus aucune souffrance à
partager autour de nous avec tous ceux que nous aimons. »

 

Lettres de Petite sœur Magdeleine en 1952.

 

 

Debout

 

Debout au pied de la Croix, Marie

 

« Au Calvaire,
en ce moment où le cœur de Marie
saignait le plus fort de voir
son Fils Jésus ainsi traité,
à ce moment même,
elle entendit la voix si chère
lui confier un autre fils et,
par lui, le genre humain.

Depuis ce jour, tous ceux qui peinent,
tous ceux qui souffrent peuvent venir pleurer
à ses pieds comme les tout-petits qui viennent
à chaque gros chagrin pleurer
auprès de leur maman. »

Petite soeur Magdeleine

 

 

« Près de la croix de Jésus se tenait sa mère;
Jésus voyant sa mère, et près d’elle le disciple
qu’il aimait, dit à sa mère :
« Femme voici ton fils? »

Puis il dit au disciple : « Voici ta mère ».

Evangile de Jean 19, 25-26

 

 

 

« Réjouis-toi »

 

L’Ange lui dit : Réjouis-toi

 

« Réjouis-toi » a-t-il dit à la jeune fille,
« réjouis-toi car Dieu est avec toi,
réjouis-toi car, par toi,
Dieu s’installe chez les siens et les sauve. »

Il n’est pas dit dans le texte,
à quelle heure est arrivé le Messager,
ni dans quel espace de la maison
ni sur l’occupation en cours !

Il a surgi là dans le quotidien tout ordinaire

 

Et la jeune fille, d’abord troublée, a dit :  « oui ».

Le nom de la jeune fille était Marie
Elle habitait à Nazareth

Relecture du texte de Saint Luc 1
sur l’Annonciation à Marie

 

 

 

« Reçois de Marie son tout petit Jésus,
garde le toujours avec toi,
et dans ta vie ordinaire porte le à
tous ceux que tu rencontres.
Porte son message d’humble et confiant abandon,
de simplicité et de pauvreté, de douceur et de paix,
de joie et d’amour. »

Petite soeur Magdeleine

25 mars fête de l’Annonciation

 

 

 

Temps favorable

 

« Au temps favorable je t’exauce,
je viens à ton secours. »

Ces paroles de Dieu, par le prophète Isaïe 49, 8,
annoncent que le temps favorable est celui que
nous vivons dans l’instant avec Dieu.
Le Carême est ce temps favorable

C’est le moment où, si nous entendons sa Parole,
Dieu vient à notre aide, nous donne sa lumière
dans ce que nous vivons.

 

 

 

Une vie de quartier au Maroc

Les petites sœurs habitent dans une ruelle étroite où les voitures ne peuvent circuler, ce qui en fait le royaume des enfants.
Les parents n’ont donc pas à trop s’inquiéter.

Seulement les enfants livrés à eux-mêmes ne manquent
pas d’imagination pour s’amuser…

 

 

 

 

Les petites sœurs racontent:

« En face de chez nous, une jolie petite place pavée est un lieu idéal pour leurs jeux ainsi que la terrasse de nos voisins.

Malheureusement les enfants arrachent petit à petit le revêtement du sol de cette terrasse et la détériorent ce qui est source de multiples conflits.

 

 

 

Tristesse

Nos voisins âgés, excédés, décident de prendre les grands moyens :
un maçon vient coller, avec du ciment, tout une bordure de
bouteilles cassées dont les morceaux aiguisés pointent vers le ciel.

A la vue de la situation, nous sommes dans la tristesse.

 

 

 

Inquiétude

Peu après, le soir vers 22 h 30 nous entendons un petit bruit…
inquiète à la pensée que les enfants soient en train de jouer
avec les verres, Miriam sort dans la rue.

Comme elle ne revient pas, nous sortons à notre tour.

 

 

 

« Au temps favorable… »

Ce que nous voyons est très émouvant : nos voisins tentent,
eux mêmes, d’ôter les morceaux de verre de la bordure!
Nous leur prêtons mains fortes dans ce revirement nocturne.

Notre voisine âgée, croyante, nous dit :

« Ce n’est pas ça que je voulais, il y en a trop,
je ne voudrais pas que les enfants se blessent…
Parce que les enfants sont nos enfants »

 

 

 

« Et Dieu n’entendrait pas ceux qui crient vers Lui ? » 
Nous dit Jésus dans l’Evangile selon Luc

 

Passion de l’unité

 

« Je voudrais que chacune de vous ait la passion de l’unité,
comme un artiste a la passion de la beauté
et un penseur de la vérité… »

Ces mots et ceux qui suivent sont extraits d’une
lettre de petite sœur Magdeleine en 1962.Ils disent
sa passion pour la rencontre des autres dans une
attitude d’accueil, de réciprocité, de dignité pour tous.

 

 

 

« Il faudrait que, comme un musicien souffre
de la moindre fausse note
au point d’en sursauter,
vous ressentiez douloureusement en vous
la moindre atteinte à l’unité. »

 

 

 

Une mission

L’unité est notre mission primordiale.
Rien ne peut être au-dessus d’elle
et tout doit lui être subordonné.
Si l’on me disait de définir en un seul
mot la mission de la Fraternité
je n’hésiterais pas une minute à crier: Unité
car, dans l’unité, tout peut être résumé.

 

 

 

 

 

 

Sommet de l’amour

Nous y trouvons l’essence même de l’amour,
l’amour ne pouvant exister sans unité.

Mais nous y trouvons aussi la pauvreté, la douceur,
l’humilité, le respect de l’autre, l’oubli de nous-même
et la compréhension des autres.

 

 

 

 

L’unité est le plus haut sommet de l’amour,
le Christ avant de quitter ses disciples prie le Père: »

« Père, qu’ils soient un comme nous sommes un…
Qu’ils soient consommés dans l’unité. »

Evangile de Jean

 

Sessions été 2020

Une nouvelle session « Marche et Parole »
est proposée pour l’été 2020.
Voir : Retour du groupe du mois d’août 2019

En chemin avec d’autres,
Partager Parole et vie,
Mettre la main à la pâte…

 

 

« A table… »

…sera le thème de nos partages, approfondissements, méditations

 

 

 

 

 

 

Deux dates à retenir :

  • Du 13 au 20 juin : Gresse en Vercors
  • Du 12 au 19 septembre : Gresse en Vercors

 

 

 

 

Renseignements et inscriptions:

Petite sœur Patricia Guylaine
49 chemin du Vallon
31 400 Toulouse

ps.patriciaguylaine@gmail.com

Tel : 07 74 52 65 28

 

 

« Où est le Roi ? »

 

« Où est le Roi des Juifs qui vient de naître? »
Question rapportée par l’évangéliste Matthieu 2, 2
et posée par des mages lors d’une démarche officielle
au roi en place.

Couronne

 

 

Qui donc est ce roi qui vient de naître et qui n’est pas de sa lignée s’émeut Hérode?
Voilà une menace sur son pouvoir, alors mieux vaut éliminer ce concurrent.

 

 

 

Colombe en vol
Il lui donne son Esprit

Une autre lignée:

« Joseph, de la lignée de David, monta, pour un recensement,
à Bethléem la ville de David » Luc 2, 4

David était le plus jeune des fils de Jessé, c’est lui que Dieu choisit
et à qui il donne son Esprit pour être roi comme Pasteur de son Peuple.

Un troupeau avec son berger
Il sera le Pasteur de mon Peuple

 

 

 

 

« Bethléem, de toi sortira un chef qui sera pasteur de mon peuple. »
Prophète Michée 5, 1

 

 

 

Bale de paille
Dans la paille d’une mangeoire

Une autre royauté :

Cette royauté commence sur la paille !
Dans une mangeoire pour les animaux.

Elle se poursuivra par une annonce aux plus petits,
Ceux qui sont en marge des relations sociales :
– à l’époque, des bergers –

 

 

Dans la campagne, des bergers (*)

 

 

 

Un jeune du monde ouvrier dira dans une réunion :
« Heureusement que Dieu est venu comme un petit,
ainsi, nous aussi pouvons l’approcher. »

 

 

 

Elle s’étendra à l’universel, les mages viendront l’honorer
apportant des présents importants et symboliques.

 

« Mon royaume n’est pas de ce monde »
Jean 18, 36

 

 

Quel Royaume?

Un royaume où son Roi
« fait justice aux gens écrasés par la misère,
Il donne à manger à ceux qui ont faim,
Il libère les prisonniers,
Il ouvre les yeux des aveugles,
Il remet debout ceux qui sont faibles,
Il protège les étrangers »
Psaume 145

 

 

 

 

* Fresque du Buisson Ardent.