Un enfant dépendant

 

 

Il nous arrive d’espérer un Dieu magicien,
qui viendrait en aide à tous les indigents,
un Dieu fort qui accomplirait nos prières de demande…

 

L’Évangile nous montre Jésus dépendant, emmailloté par des femmes!

 

 

Dieu, a voulu se faire l’un de nous.
Il a voulu se solidariser avec l’humain jusqu’à l’extrême.

Il veut mettre ses pas dans nos pas,
marcher avec nous à travers le brouillard, les pandémies,
les guerres, et toute la liste interminable des souffrances humaines.
Toutes nos souffrances deviennent ses souffrances.

Notre espérance dans ces nuits est de croire
que Dieu se fait petit enfant dépendant.

Dieu s’humanise en naissant comme un pauvre
assujetti au pouvoir politique du moment.

 

 

 

 

Les premiers avertis sont des bergers pour lesquels il n’y avait pas de salut possible:
non seulement ils étaient rejetés des hommes, mais, selon la loi, de Dieu lui-même!

 

 

 

 

 

Or c’est justement à eux que Dieu va parler par l’intermédiaire de son ange,
Dieu leur annonce une bonne nouvelle dont ils vont être les premiers témoins,

Voilà que les grands exclus du « Salut » en sont les premiers bénéficiaires.

« Mon cœur est dans la joie à cause de Dieu qui me sauve. »
Livre de la Bible Luc 1,47

 

 

 

 

 

Cette page est construite à partir d’extraits de lettres de nouvelles
de petites sœurs et petits frères de nos fraternités.

 

 

 

 

Laisser un commentaire