Variété de couleurs

« J’ai aimé cette variété de styles, de couleurs de spiritualité… »

 

Christiane, petite sœur à la fraternité de Lyon 8eme,
participait, en août dernier, à un temps spirituel proposé
par les membres laïcs des Fraternités Charles de Foucauld.

C’était en Ardèche près du Monastère de Notre Dame des Neiges.

 

Se mettre à l’écoute

« A l’écoute de Jésus de Nazareth »

Il y avait le thème proposé : « A l’écoute de Jésus de Nazareth »
et son vécu proprement dit durant cette semaine spirituelle.
C’est sur cette réalité que Christiane s’est ouverte au questionnement.

 

 

 

 

 

Cheminer ensemble

 

 

S’ouvrir à la création

Le cadre de Notre Dame des Neiges permet une belle coupure
d’avec la ville ou du cadre habituel de la vie courante :

Paysages vallonnés, forêts, calme, bruits de la nature…
tout cela facilite le recueillement, l’intériorité.

 

 

 

 

 

 

Lancement du thème de la journée

S’ouvrir au changement

Après la prière du matin, une personne du groupe d’animation
lançait le thème de la journée.

Les interventions variées, puisque préparées chaque jour
par des personnes différentes, étaient données par des femmes,
cela changeait des intervenants masculins qu’on écoute
plus souvent dans les retraites.

J’ai aimé cette variété de styles, de couleurs de spiritualité,
que je retrouvais le soir dans nos partages de fraternité.

 

 

 

 

Au service les uns des autres

 

S’ouvrir à une autre rencontre

L’ensemble du groupe s’est partagé en cinq fraternités.

Cette organisation permet de garder une proximité,
une continuité dans les partages journaliers.

Elle permet aussi une prise en charge des tâches matérielles à tour de rôle,
une autre manière de se connaître que par les discussions spirituelles.

 

 

 

 

J’ai aimé la liturgie créative,
la journée de désert,
les veillées de fête…

et, l’après midi,
de prendre le temps de dessiner,
d’apprendre des chants, la prière gestuée.

 

 

Temps de la fête

S’ouvrir à une autre communauté humaine

Vivre des expériences comme celle-ci, où l’on se mélange;
personnes de différents états de vie, m’inspire et m’encourage.

Dans une communauté, avec une même règle de vie, un langage propre…
le risque est de se replier sur une certaine expérience de vie entre soi.

Ces occasions de croiser d’autres regards, pour qu’ils se complètent,
me semblent indispensables et souhaitables.

 

 

 

 

 

 

« N’ayez pas peur d’aller de l’avant…
Restez libres des liens avec des œuvres et des choses,
libres pour aimer ceux que vous rencontrez,
partout où l’Esprit vous conduit.
Libres pour voler, libres pour rêver. »

Pape François aux petites sœurs

 

 

 

 

 

 

« Bourgeons fragiles »

Une bonne nouvelle :

En novembre 2017 le « Rameau de Jessé » annonçait sa fondation.
Aujourd’hui des amis se sont greffés, Jean Pierre et Muriel, Janine…

 

Le Rameau de Jessé devient :

« Bourgeons fragiles mais si pleins de sève,
issus du même tronc avec de tels espoirs de vie »
(de Pte soeur Magdeleine) »

 

Tout au long de sa route Petite Sœur Magdeleine a fondé,
vécu la fraternité avec les gens qu’elle côtoyait.
Pas étonnant si aujourd’hui des personnes,
en découvrant son itinéraire de spiritualité,
trouvent leur propre chemin pour aller à Dieu.

 

Hasard et circonstances…

Après des sessions d’été, suite à une conférence sur la vie des Fraternités,
Ou encore par des amitiés qui invitent au partage…

Des personnes ont éprouvé l’envie de continuer la route entrevue et
déjà un peu amorcée et se sont lancées dans l’aventure d’une nouvelle fraternité.

 

Forces et faiblesses nous rassemblent

« La fragilité de l’Enfant de Bethléem a rejoint chacun de nous dans sa fragilité, avec Lui nous pouvons accueillir cette faiblesse qui souvent nous fait peur. »

« Au travail, le petit Jésus est derrière mon ordinateur et quand ça ne va pas, discrètement je le prends dans ma main. »

« Une communauté fraternelle entre nous c’est aussi aidant car nous venons chacun avec nos cassures et le Petit nous rassemble »

 

 

 

 

« Les haltes, en immersion dans une fraternité de petites sœurs, nous imprègnent de la spiritualité et nous donnent des forces pour repartir vers nos Nazareth. »

« Prière, attention fraternelle et tâches ordinaires sont les axes de nos rencontres. »

« Vivre la spiritualité de Charles de Foucauld à la lumière de la vie et des écrits de Petite sœur Magdeleine de Jésus. »

« Je sens que je vais à la rencontre de mon identité profonde, pour la libérer. »

 

 

 

 

 

Quel lieu pour ces haltes ?

Arrivant de différentes régions du Nord de la France et Belgique, les retrouvailles se font pour le moment à la fraternité de La Villetertre, proche de Paris, facilement accessible par le train.

 

 

 

 

 

Du côté des petites sœurs ?

En 1947 Petite Sœur Magdeleine écrivait :

« Depuis longtemps déjà, autour du Père de Foucauld, s’est créée tout une fraternité d’amis qui cherche à avoir avec les Petits Frères et les Petites Sœurs en plus d’un lien étroit d’amitié, un lien beaucoup plus profond dans une communauté de spiritualité et d’esprit. »

La recherche d’une communauté de spiritualité et d’esprit n’est donc pas nouvelle !
Il n’empêche, cela bouscule nos façons de vivre la fraternité, y compris dans le concret d’une vie de maison.
Voilà une invitation à nous ouvrir à la nouveauté, de nous réveiller, de réfléchir aux questions qui surgissent.
Alors même s’il a fallu traverser nos peurs, chacune y trouve une ouverture, une richesse.

 

 

 

A la rencontre de l’Autre

Traverser des frontières
Avec Charles de Foucauld

 

Retraite itinérante entre :

Bayonne (France) et San Sébastian (Espagne) Du 20 au 26 août 2017

 

« L’amour de Dieu, l’amour des hommes,
c’est toute ma vie,
ce sera toute ma vie je l’espère ! »

Lettre de Charles de Foucauld
à Henri Duveyrier, le 24 avril 1890

 

Si tu as entre 20 et 35 ans, si tu aimes marcher avec ton sac à dos, parcourir les chemins côtiers, prier, réfléchir en silence, échanger et célébrer… viens nous rejoindre du dimanche 20 août (vers 18h) au samedi 26 août (vers 10h) pour une retraite itinérante entre Bayonne (France) et San Sébastian (Espagne)
Avec des petites sœurs et un prêtre de la famille spirituelle « Charles de Foucauld »

Prix indicatif : 150 Euros, selon vos possibilités
Voyage A/R non compris

Programme de nos journées:

– de 4 à 5 heures de marche… (en alternant silence et échange)
– temps de prière et de partage
– l’Eucharistie
– courses et préparation des repas ensemble
– détente, découvertes, rencontres,…

 

 

 

Renseignements et inscriptions (places limitées! Ne tardez pas à vous inscrire) :

Sonia Girard

Petite Sœur du Sacré Cœur
7, rue de la Convention
93120 LA COURNEUVE
06.08.86.73.60 marchefoucauld@gmail.com

 

Une circulaire d’information sera envoyée à la réception du bulletin d’inscription.
Vous pouvez trouver des informations sur le site: http://www.charlesdefoucauld.org