« Les peuples marcheront… »

« Les peuples marcheront à Ta lumière… »

 

 

 

 

Le 6 janvier dans la soirée,
Colette, Marie, Danièle et Denise,
petites sœurs à Toulouse se mettaient en route
vers la petite église orthodoxe russe de Saint Nicolas…

 

 

 

 

 

 

 

A leur arrivée, l’office de veille de la Nativité de Jésus est commencé.
une assistance endimanchée, joyeuse et recueillie, d’âges variés remplit l’église.

« Pour nous, assez nouvelles à Toulouse, c’est un bonheur de retrouver l’atmosphère de ces belles et ferventes liturgiques connues autrefois en fraternité dans ces pays ou pour en être originaire.

 

 

 

 

 

 

Durant la liturgie, le prêtre chante de longues prières, l’assistance y répond ainsi que le chœur. L’espace se remplit de ces belles mélodies connues de tous et qui parlent au cœur.

Avec son encensoir à clochettes le prêtre encense toute l’église ainsi que les icônes qui brillent sur les murs dans la pénombre. Les gens vont et viennent familièrement pour allumer leurs petits cierges, pour baiser les icônes…

 

 

 

 

 

Nous étions heureuses d’être là, présentes, unies dans l’action de grâce, accueillies joyeusement par le prêtre et par les fidèles qui nous ont partagé le pain béni.

 

 

 

 

 

Pourquoi participer à cette liturgie alors que nous venions,
dans notre Église, de célébrer Noël?

Pourquoi se lier à une communauté venant de différents pays,
aux langues variées alors que nous sommes en France?

 

 

 

 

Au milieu des tensions du monde, des incompréhensions entre les groupes humains, ou simplement des replis sur soi…

Plus les liens d’amitiés se créent dans le respect des différences, plus il devient facile de goûter la présence de l’autre, sa culture, sa vie, et de marcher ensemble dans plus de joie, de confiance et de paix. »

 

 

 

« Les peuples marchent vers ta Lumière… »

 

« Petit enfant couché dans crèche,
le ciel à convoqué par un astre et conduit vers toi les Mages,
prémices des nations, qui furent stupéfaits de voir,
non des sceptres et des trônes, mais une extrême pauvreté.

Quoi de plus modeste en effet, qu’une grotte?
Quoi de plus humble que les langes,
dans lesquels cependant a resplendi la richesse de ta divinité.
Seigneur Gloire à toi ! »

Liturgie de veille de Noël

1 réflexion au sujet de “« Les peuples marcheront… »

Laisser un commentaire